août 19, 2009

LE MYSTERE DE LA GRANDE PYRAMIDE – BLAKE ET MORTIMER – EDGAR PIERRE JACOBS

Posted in Blake et Mortimer, LES CLASSIQUES DE LA BANDE DESSINEE, Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , à 9:28 par napoleonbonaparte

La deuxième aventure de Blake et Mortimer est sans doute la plus aboutie des huit histoires élaborées par Edgar Pierre Jacobs pour cette série phare de la BD franco-belge. Publiée dans le Journal Tintin au début des années 50, elle confirme le succès et la prédominance de l’ancien collaborateur de Hergé, ainsi devenu son principal rival au sein du prestigieux illustré.

le-mystere-de-la-grande-pyramide - Le papyrus de Manéthon Le mystère de la grande pyramide - La chambre d'Horu

Jacobs fut contraint de se rapprocher du style « ligne claire » de Tintin et Milou par Hergé qui dirigeait d’une main de fer la direction artistique de l’hebdomadaire (pour le meilleur en règle générale). Jalousant Jacobs, il ne manquait aucune occasion de le persécuter ce qui ne pouvait qu’accentuer une tendance paranoïaque pré-existente chez son ancien collaborateur. Pour autant Jacobs n’en réussit pas moins à adapter son dessin et à livrer son chef d’oeuvre le plus abouti : un dyptique  dont le scénario avait été élaboré en amont et avait fait l’objet de recherches documentaires autrement plus sérieuses que pour Le Secret de l’Espadon. Passionné par l’Egypte et bien assisté par son discret ami Jacques Van Melkebeke, Jacobs continua donc de faire les beaux jours du magazine entre 1950 et 1953, période pendant laquelle furent publiées la centaines de planche somptueuses qui composent Le Mystère de la Grande Pyramide. Cette aventure connut une prolongation sous forme d’albums aux Editions du Lombard (tome 1 en 1954 et tome 2 en 1955). Sa suprématie sur le Journal Tintin devait se poursuivre encore quelques années puisqu’il enchaîna sur La Marque Jaune avant de dessiner L’Enigme de l’Atlantide et enfin  S.o.s Météores. Les trois dernières aventures de Blake et Mortimer conçues dans les années 60 s’avèrent très en deça des premiers titres de cette série désormais mythique.

Lien : Les Aventures de Blake et Mortimer

http://www.lerubicon.com

Publicités

juillet 12, 2008

LE SECRET DE L’ESPADON – BLAKE ET MORTIMER – EDGAR PIERRE JACOBS

Posted in Blake et Mortimer tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , à 10:56 par napoleonbonaparte

Le Secret de l’Espadon est la première aventure de la mythique série Blake et Mortimer créée en 1946 par le génial Edgar Pierre Jacobs, l’un des Maîtres majeurs de la bande dessinée franco-belge.

Le 26 septembre 1946 parût le premier numéro du Journal Tintin, hebdomadaire haut de gamme destiné à la jeunesse -plutôt aisée- d’Outre-Quiévrain. A l’origine de cette heureuse initiative, le jeune éditeur Raymond Leblanc (1915-2008), qui après avoir convancu Hergé (1907-1983) de la pertinence de l’entreprise artistique et économique, lui demanda de composer la toute première équipe de dessinateurs afin d’alimenter les pages de ce nouvel illustré. Le père de Tintin et Milou choisit alors de s’entourer tout logiquement de ses collaborateurs du moment : Edgar Pierre Jacobs (1904-1987) et Jacques Van Melkebeke (1904-1983). Ce trio magique fut complété par Jacques Laudy (1907-1993) et un jeune illustrateur virtuose Paul Cuvelier (1923-1978).

Passionné d’Histoire, Jacobs songea dans un premier temps à un projet de BD se déroulant au Moyen-Âge. Cependant, son ami Jacques Laudy avec La légende des quatres fils Aymon et le benjamin Paul Cuvelier avec Les extraordinaires aventures de Corentin Feldoé, déjà positionnés sur le genre historique, contraignirent Jacobs à se rabattre sur la science-fiction et le fantastique.

Aidé par son ami d’enfance, le trop méconnu Jacques Van Melkebeke -qui discrètement collabora très étroitement à l’élaboration des albums de Blake et Mortimer-, Jacobs débuta Le Secret de l’Espadon avec un synospsis a priori très sommaire. Néanmoins, ‘histoire et les dessins ne cessèrent de s’améliorer au fil des planches. Une publication en album(s) n’étant alors pas du tout envisagée à cette époque, Jacobs eut en plus toute liberté pour développer et conclure son récit sans contrainte de pagination.

Si les codes de la BD ne furent pas tous assimilées d’emblée (découpage, position des phylactères, rendu graphique), le souffle du récit fut suffisant pour compser ces lacunes initiales et enthousiasma immédiatement les lecteurs. Par la suite, les fulgurants progrès réalisés dans la première année par les deux compères permirent à la seconde partie de la saga de l’Espadon d’atteindre des sommets artistiques. Ils livrèrent alors des séquences flirtant avec la perfection, tenant plus que jamais en haleine des fans chaque jour plus nombreux.

Le succès rencontré par le Le Secret de l’Espadon donna à Jacobs le statut de vedette du Journal Tintin, au grand désespoir d’un Hergé déjà installé, qui se vit bruquement éclipser par son ex-assistant. Bien qu’exerçant ses talents dans la BD sans l’avoir souhaité, Jacobs devint le principal acteur du Journal Tintin. Il le resta pendant près de 15 ans, période devenue avec le recul l’âge d’or du Neuvième Art.

Devant la réussite -un peu inattendue- de Blake et Mortimer, Raymond Leblanc se décida à proposer les exploits des deux héros britanniques sous forme d’albums. Le Secret de l’Espadon fut donc la première histoire du Journal Tintin à être éditée aux Editions du Lombard. Cela se fit en deux temps : en 1950 pour La Poursuite Fantastique (tome1) puis seulement en 1953 pour SX-1 contre-attaque (tome 2).

Aujourd’hui, ce tout premier opus de Blake et Mortimer comprend trois volumes avec en prime 18 couvertures supplémentaires du Journal Tintin. Malheureusement, lors de cette refonte datant du milieu des années 80, les mises en couleurs réalisées par le Maître furent remplacées par celle d’un autre coloriste moins « inspiré ». Cette hérésie artistique, curieusement voulue par Jacobs lui-même, justifie aussi l’acquisition d’une version antèrieure à 1984 pour pleinement apprécier cette fresque fabuleuse.

Lien : Les Aventures de Blake et Mortimer

http://www.lerubicon.com

février 21, 2008

LES AVENTURES DE BLAKE ET MORTIMER (1946) – EDGAR PIERRE JACOBS

Posted in Blake et Mortimer, LES CLASSIQUES DE LA BANDE DESSINEE tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , à 11:59 par napoleonbonaparte

LES AVENTURES DE BLAKE ET MORTIMER

Edgar-Pierre Jacobs (1904-1987)

La Poursuite Fantastique) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.SX1 contre-attaque) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

La Poursuite Fantastique) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.L’Evasion de Mortimer) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre JacobsSX1 contre-attaque) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

La Chambre d’Horus) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.Le Papyrus de Manethon) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

La Chambre d’Horus) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.Le Papyrus de Manethon) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

 

La Marque Jaune - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.
La Marque Jaune - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

 

L’Enigme de l’Atlantide - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.
L’Enigme de l’Atlantide - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

 

S.o.s Météores - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.
S.o.s Météores - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

 

Le Piège Diabolique - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.
Le Piège Diabolique - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

 

L’Affaire du Collier - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.
L’Affaire du Collier - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

Mortimer à Tokyo) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

Mortimer à Tokyo) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.Mortimer contre Mortimer) - Blake et Mortimer - Edgar Pierre Jacobs.

http://www.lerubicon.com