décembre 9, 2007

BATAILLE DE SOMOSIERRA (1808)

Posted in Guerre d'Espagne (1808-1813), Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , , , , à 10:26 par napoleonbonaparte

Charge de la cavalerie polonaise lors de la bataille de Somo-Sierra le 30 novembre 1808

Vous êtes dignes de ma vieille garde, je vous reconnais comme ma plus brave cavalerie.

[s’adressant à l’escadron polonais]

(Napoléon Bonaparte)

Somosierra (Bataille de). Le 30 novembre 1808, Napoléon à la tête de 45.000 hommes doit franchir le col de Somosierra défendu par 9.000 Espagnols commandés par le général San Juan, ultime obstacle à la reconquête de Madrid. Répondant à la volonté de l’Empereur, les chevau-léger polonais chargèrent alors la position afin de libérer le passage. Ils se couvrirent de gloire par leur courage exemplaire et ouvrirent la route de la capitale espagnole à l’armée impériale.

Lien : Bataille de Somosierra sur Wikipedia

http://www.lerubicon.com

PRISE DE MADRID (1808)

Posted in Guerre d'Espagne (1808-1813), Napoléon tagged , , , , , , , , , , , à 8:06 par napoleonbonaparte

Napoléon recevant la capitulation de Madrid le 4 décembre 1808

Je sais qu’il faut que j’aille moi-même remonter la machine.

(Napoléon Bonaparte)

Madrid (Prise de). Cette ville, qui était au pouvoir des Espagnols, renfermait 60.000 hommes dont 6.000 soldats de garnison régulière ; 100 pièces de canons défendaient les remparts, et toutes les rues, jusqu’aux maisons, étaient barricadées ; les cloches de 200 églises sonnaient continuellement le tocsin. Napoléon, qui venait d’arriver avec 30.000 hommes, ordonne une première attaque ; le général Sénarmont, avec ses trente pièces d’artillerie, fait une brèche aux murs de Retiro ; un bataillon de voltigeurs s’y jette et chasse 4.000 hommes qui les défendent, puis tous les débouchés tombent au pouvoir de nos troupes. Dans la journée du 2 décembre 1808, le prince de Neuchâtel fait, au nom de l’Empereur, une nouvelle sommation au général Castellar et lui écrit qu’il consent à suspendre l’attaque jusqu’à deux heures. A neuf heures arrive le général Morla et un député de la ville, qui déclarent au major général que la population s’obstine à vouloir résister et demande la journée du 4 pour l’apaiser. Le prince de Neuchâtel les présente à l’Empereur, qui s’adresse au général Morla : « Retournez à Madrid, je vous donne jusqu’à demain six heures du matin. Revenez alors, si vous n’avez à me parler du peuple que pour m’apprendre qu’il s’est soumis ; sinon, vous et vos troupes serez tous passés par les armes. » Le lendemain, à six heures du matin, le général Morla revint apporter la soumission de Madrid, et à dix heures, en effet, le général Belliard prit le commandement de la ville.

(Extrait du dictionnaire de l’Histoire de Napoléon par Norvins)

 Lien : Guerre d’Espagne sur Wikipedia

http://www.lerubicon.com