mars 8, 2008

GEORGES IV (1762-1830), ROI D’ANGLETERRE (1820-1830)

Posted in Napoléon, Opposants, adversaires, et ennemis tagged , , , , , , , , , , , à 10:36 par napoleonbonaparte

Georges IV (1762-1830), roi d’Angleterre

Altesse Royale,

En butte aux factions qui divisent mon pays et, à l’inimitié des plus grandes puissances de l’Europe, j’ai consommé ma carrière politique. Je viens, comme Thémistocle, m’asseoir sur le foyer du peuple britannique; je me mets sous la protection de ses lois, que je réclame de Votre Altesse Royale, comme celle du plus puissant, du plus constant, du plus généreux de mes ennemis.

(Napoléon Bonaparte)

GEORGE IV, roi d’Angleterre, fils aîné de George III, né en 1762, mort le 26 juin 1830. Il fut élevé avec une sévérité extrême, mais s’en dédommagea à sa majorité par la vie la plus extravagante et la plus licencieuse. Parmi les plus connues de ses maîtresses, on cite la belle mistress Robinson et la veuve de Fitz-Herbert. Il contracta des dettes énormes, et son père, George III, ayant refusé de les payer, il se lança dans l’opposition. Fox obtint du Parlement une somme de 161.000 livres sterling pour le tirer d’embarras ; mais il fallut revenir deux fois encore à ce procédé, et pour des sommes bien autrement considérables. Déjà marié secrètement avec mistress Pitz-Horbert, le prince consentit, pour éteindre de nouvelles ‘detteSj à épouser sa cousine, Caroline de Brunswick (1795) ; mais, dès l’année suivante, il se séparait d’elle avec éclat, et l’on sait par quels scandaleux procès ces débats matrimoniaux, renouvelés en 1806, se dénouèrent en 1820. En 1787, ses amis de l’opposition avaient échoué dans leur tentative pour lui faire décerner la régence ; ils y réussirent en 1811, son père étant tombé dans une complète démence ; mais les whigs furent trompés dans leur attente : le régent conserva le ministère tory, et il n’y eut rien de changé ni dans la politique hostile contre la France ni dans la marché rétrograde du pouvoir. Si les nécessités d’une longue guerre avaient pu autoriser le gouvernement à violer les lois, à ajourner les réformes, il ne pouvait plus en être ainsi après la paix de 1815. Il y eut dans Londres, en 1817, des émeutes menaçantes ; la voiture du régent fut percée d’une balle. On réprima les troubles avec une impitoyable cruauté. George monta sur le trône le 28 janvier 1820, et ce n’est qu’en 1822, après le suicide de lord Castlereagh, qu’il céda aux vœux de la nation en prenant un ministère libéral. L’émancipation de l’Irlande fut enfin accomplie sous l’administration de Wellington et de Robert Peel (1829) ; mais, depuis 1822, George IV ne prenait plus part aux affaires : retiré dans son palais, il ne s’occupait que des embellissements de ses châteaux, Il n’a eu qu’une fille, Charlotte, première femme de Léopold , roi des Belges, morte en 1817.

Lien : George IV d’Angleterre sur wikipedia

http://www.lerubicon.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :