décembre 13, 2007

JEAN-ANTOINE CHAPTAL (1756-1832), COMTE DE CHANTELOUP

Posted in Dignitaires civils, Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , à 9:49 par napoleonbonaparte

Jean-Antoine Chaptal (1756-1832), comte de Chanteloup

Qu’appelez-vous « jardins anglais » ? Il n’y a que des mauvais Français qui aient pu en faire honneur à l’Angleterre. Apprenez donc que le nom de « jardins français » est le seul qui puisse convenir, et que ce nom de « jardins anglais » ne vienne plus fatiguer mon oreille.

[s’adressant à Chaptal]

(Napoléon Bonaparte)

Chaptal (Jean-Antoine, comte de Chanteloup). Chimiste, professeur, conseiller d’Etat, ministre et législateur, né à Nojaret (Lozère) le 4 juin 1756, mort à Paris le 29 juillet 1832 ; fut reçu docteur en 1777 et pourvu d’une chaire de chimie à l’école de médecine de Montpelier. Quand la Révolution éclata, il en adopta d’abord les principes, puis ayant pris la défense des Girondins, fut arrêté après le 31 mai 1793, mais relâché presque aussitôt. Appelé à Paris par le comité de Salut public, il fut nommé directeur des ateliers de salpêtre de Grenelle, puis professeur à l’ Ecole polytechnique et devint membre de l’Institut le 2 brumaire an IV. Après le 18 brumaire il se rallia à Bonaparte, qui le nomma conseiller d’Etat, puis ministre de l’intérieur par intérim le 15 brumaire an IX, en remplacement de Lucien Bonaparte, démissionaire, et enfin ministre titulaire le 1er pluviose suivant. Il donna sa démission le 20 thermidor an XII, fut fait membre de la Légion d’honneur le 9 vendemiaire an XII et grand officier le 25 prairial suivant. Le 19 thermidor de la même année, il entra au Sénat conservateur et fut créé comte de Chanteloup le 26 avril 1808. En 1814, il adhéra à la déchéance de l’Empereur, puis au retour de l’‘île d’Elbe, fut nommé directeur général du commerce et des manufactures le 31 mars 1815, ministre d’Etat le 18 avril et enfin pair des Cent-Jours le 2 juin. Louis XVIII, dès son retour, le raya de la Chambre des pairs, mais il fut renommé le 5 mars 1819. Après 1830 il prèta serment à Louis-Philippe et siégea jusqu’à sa mort dans la chambre haute.

(Extrait du dictionnaire sur la Révolution et l’Empire du Dr Robinet)

Lien : Jean-Antoine Chaptal sur Wikipedia

http://www.lerubicon.com

2 commentaires »

  1. sanguinez said,

    Il y a une erreur, Chaptal n’est pas né à Saint-Pierre-de-Nogaret mais à Nojaret (commune de Badaroux). Ce n’est pas du tout le même coin de la Lozère ;)

  2. Merci. Erreur corrigée. Le dictionnaire de la Révolution et l’Empire du dr Robinet n’est pas une source sûre à 100%. ;)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :