octobre 9, 2007

LOUIS-ANTOINE-HENRI DE BOURBON (1772-1804), DUC D’ENGHIEN

Posted in Napoléon, Opposants, adversaires, et ennemis tagged , , , , , , , , , , , , , à 12:32 par napoleonbonaparte

Louis-Antoine-Henri de Bourbon (1772-1804), duc d’Enghien

Assurément, si j’eusse été instruit à temps de certaines particularités concernant les opinions et le naturel du duc d’Enghien, et surtout si j’avais vu la lettre qu’il m’écrivit et que Talleyrand me remit que quand il n’était plus, bien certainement j’eusse pardonné.

(Napoléon Bonaparte)

Enghien (Louis-Antoine-Henri de Bourbon, duc d’), prince français de la branche de Condé, né à Chantilly (Oise), le 2 août 1772, de « Henry-Louis-joseph de Bourbon et Louise-marie-Thérèse-Mathilde d’Orléans », fusillé à Vincennes, le 21 mars 1804 ; partit de France avec ses parents en 1789, en émigration et prit, en 1792, les armes contre la République française. Il se retira en l’an IX au château d’Ettenheim situé dans le grand-duché de Bade et, le 24 ventôse an XII (15 mars 1804), par ordre personnel de Bonaparte, le duc d’Enghien fut arrêté dans son lit, à 5 heures du matin, par le général Ordener, accompagné d’une escorte de 300 hommes du 26e dragons, puis transféré à Strasbourg où l’on l’enferma pendant deux jours dans la citadelle et, le 18, parti de nuit, en poste, pour le château de Vincennes où il arriva le 20, à 9 heures du soir. Une commission militaire, composée d’un général de brigade président, de six colonels, d’un capitaine rapporteur et d’un capitaine greffier, se transporta à Vincennes. Cette commission était chargée de juger le duc d’Enghien prévenu « d’avoir porté les armes contre la République ; d’avoir été et être encore à la solde de l’Angleterre ; de faire partie des complots tramés par cette dernière puissance contre la sûreté intérieure et extérieure de la République. Il fut condamné à être fusillé. Ayant manifesté l’intention, avant l’exécution du jugement, d’avoir une entrevue avec Bonaparte : « Je demande, dit-il, une audience au Premier Consul ; mon nom, mon rang, ma façon de penser et l’hourreur de ma situation me font espérer qu’il ne se refusera pas à ma demande. cette entrevue ne lui fut pas accordée ; il fut averti par le président de la commission militaire que son jugement était sans appel. Vers les 4 heures du matin, il fut fusillé dans les fossés de Vincennes.

(Extrait du dictionnaire sur la Révolution et l’Empire du Dr Robinet)

Lien : Duc d’Enghien sur Wikipedia

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :