août 28, 2007

LES DIGNITAIRES CIVILS DE L’EMPIRE PAR NAPOLEON 1er

Posted in CITATIONS, Napoléon tagged , , , , , , , , , , , à 10:18 par napoleonbonaparte

Jean Etienne Marie Portalis (1746-1807)

L’art le plus difficile n’est pas de choisir les hommes, mais de donner aux hommes que l’on a choisis toute la valeur qu’ils peuvent avoir.

Un homme que je fais ministre ne doit plus pouvoir pisser au bout de quatre ans. C’est un honneur et une fortune éternelle pour sa famille.

(Napoléon Bonaparte)

Je parie que je ferais enfermer Bourrienne seul dans le jardin des Tuileries qu’il finirait pas y trouver une mine d’argent.

Si vous voulez bien manger, allez chez Cambacérès.

Il aura toujours droit à ma reconnaissance et à mon intérêt. Je ne ferai point de difficulté pour l’employer.

Carnot était travailleur, sincère dans tout, sans intrigues, mais facile à tromper. Il montra toujours un grand courage moral. Il a été fidèle, travailleur, probe, et toujours vrai.

Carnot, c’est le plus honnête des hommes. Il a quitté la France sans un sou.

Caulaincourt n’a pas fait grand-chose à Saint-Petersbourg. C’est un honnête homme qui m’a bien servi, mais il ne convenait pas comme ministre des affaires étrangères.

Un vrai courtisan, et d’ailleurs l’homme le plus vaniteux qu’il eût jamais vu.

Il croyait que j’étais comme Louis XV, qu’il fallait me cajoler, me plaire. Si j’avais des maîtresses, il serait le plus empressé serviteur.

Un homme d’une rare capacité, mon meilleur administrateur… un boeuf au travail.

Decrès est généralement détesté mais on a tort ; il a rendu de grands services à la marine. Il est très capable, homme d’esprit, beaucoup de caractère, et ennemi, en tout genre, des abus.

Homme d’esprit, mais petite tête… trop adulateur.

Mon Université, tel que je l’avais conçue, était un chef-d’oeuvre dans ses combinaisons, et devait en être un de ses résultats nationaux. Un méchant homme [Fontanes] m’a tout gâté, et cela avec mauvaise intention et par calcul sans doute.

Si je ne l’eusse pas retenu, il nous aurait donné l’éducation de Louis XV, nous aurait fait des marquis ; or ils ne sont bons qu’à la comédie.

Celui-ci n’est qu’intrigant ; il a prodigieusement d’esprit et de facilité d’écrire. C’est un voleur qui prend de toutes mains. Il doit avoir des millions ! Il a été un grand révolutionnaire, un homme de sang. Il croit racheter ses torts ou les faire oublier en cajolant les parents de ses victimes et se faisant, en apparence, le protecteur du Faubourg Saint-Germain. C’est un homme qu’il peut être utile d’employer parce qu’il est encore le drapeau de beaucoup de révolutionnaires, et d’ailleurs très capable, mais je ne puis jamais avoir confiance en lui.

J’aurais dû le faire pendre plus tôt, j’en laisse maintenant le soin aux Bourbons.

C’est un homme de peu de moyens, d’une parfaite immoralité, qui n’est bon qu’à tramer de petites intrigues, et ce qui peut lui arriver de plus heureux c’est qu’on ne parle plus de lui. Louis XVIII a sagement fait de le chasser.

C’est un homme tout d’une pièce, et c’est une forteresse inattaquable pour la corruption. Je me suis toujours applaudi de son concours, et je lui porte une amitié que je me plais à rappeler.

Lacuée est un homme intègre ; plus propre que personne, après Daru, pour mener l’administration de guerre.

Au Conseil d’Etat, j’étais très fort tant qu’on demeurait dans domaine du code. Mais, dès qu’on passait aux régions extérieures, je tombais dans les ténèbres et Merlin était ma ressource. Sans être brillant, il était fort érudit, puis sage, droit et honnête. Il m’était fort attaché.

Molé, ce beau nom de la magistrature, caractère appelé probablement à jouer un rôle dans les ministères futurs.

Mollien avait ramené le trésor public à une simple maison de banque, si bien que, dans un seul petit cahier, j’avais constamment sous les yeux l’état complet de mes affaires : ma recette, ma dépense, mes arriérés, mes ressources.

J’aurais nommé Narbonne grand maréchal à la mort de Duroc… Il est devenu homme de cour, homme de beaucoup d’esprit et diplomate de haute valeur. Malheureusement, j’ai écouté Talleyrand qui le craignait.

Portalis serait l’orateur le plus fleuri et le plus éloquent s’il savait s’arrêter.

Quel dommage que Regnault aime tant l’argent et les plaisirs qu’il procure ! Ce serait un ministre comme jamais je n’en ai pu trouver un.

Il ne faut pas laisser entrevoir à Savary l’opinion que j’ai de son incapacité.

Savary est un homme secondaire, qui n’a pas assez d’expérience et de calme pour être à la tête d’une grande machine. Du reste, c’est un homme d’énergie.

Si on le laissait faire, il mettrait bientôt le feu à la France

Les mouvements de Savary font hausser les épaules aux hommes qui raisonnent.

Je l’ai couvert d’honneurs, de richesses, de diamants. Il a employé tout cela contre moi ! Il m’a trahi autant qu’il le pouvait à la première occasion qu’il a eue de le faire.

Comment voulez-vous que cet homme ne soit pas riche, ayant vendu tous ceux qui l’ont acheté ?

Nous n’étions pas toujours du même avis, Talleyrand et moi ; il lui est arrivé plus d’une fois de m’en donner de bons.

C’est un homme d’intrigue, d’une grande immoralité, mais avec beaucoup d’esprit et, certes, le plus capable des ministres que j’aie eus.

Non que je ne rende justice à ses talents. C’est l’homme qui a le plus de vues et d’adresse, mais c’est de l’or à côté de la merde.

Il n’a jamais été pour moi éloquent ni persuasif ; il roulait beaucoup, et longtemps autour de la même idée. Il était si adroitement évasif et divagant qu’après des conversations de plusieurs heures il s’en allait, ayant échappé souvent aux éclaircissements ou aux objets que je m’étais promis d’en obtenir lorsque je l’avais vu arriver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :