Bibliographie commentée relative à la jeunesse de Napoléon Bonaparte

Si vous désirez vous instruire sur la Jeunesse de Napoléon 1er, je vous conseille vivement de prendre connaissance de l’intégralité de cette bibliographie commentée avant de vous jeter sur le premier Max Gallo ou André Castelot venu. La liste des ouvrages présentés ci-dessous n’est pas exhaustive, mais vous dirigera vers les incontournables spécialistes que sont Jean-Baptiste Marcaggi, Frédéric Masson, Arthur Chuquet, ou Dorothy Carrington.

1 « La genèse de Napoléon : sa formation intellectuelle et morale » J.B. Marcaggi (1902) ****

Jean-Baptiste Marcaggi (1866 -1933)La plus passionnante biographie des années de jeunesse de Napoléon. L’auteur est insulaire, et cela lui confère un net avantage sur tous les autres historiens (qui pour la plupart ne se sont d’ailleurs pas déplacés en Corse). Il est de surcroît tout aussi fiable s’agissant des étapes sur le Continent. En plus de son approche extrêmement méticuleuse sur le plan scientifique, Jean-Baptiste Marcaggi est un écrivain de très grande valeur. Il convient de signaler qu’il n’a pas encore trente ans lorsqu’il publie la première édition de « La genèse » dont le style lyrique est puissamment évocateur. Ce livre inégalable est donc la référence absolue pour qui veut appréhender correctement la jeunesse de Buonaparte.


2 « Napoléon et ses parents au seuil de l’Histoire » Dorothy Carrington (1993) ****

Cet ouvrage est le fruit de longues et minutieuses recherches dans des archives privées et publiques. Corse d’adoption et ajaccienne de coeur, cette britannique nous instruit sur les pérégrinations du clan Bonaparte dans l’Île de Beauté, tout cela d’après des documents inédits dont elle a su habilement tirer la substance. Le travail d’une érudite donc, sur lequel on ne peut faire l’impasse. Publiée initialement en anglais, cette précieuse étude a été magistralement traduite en français. De plus, ses sources font l’objet d’annotations pertinentes et sont toujours référencées. Ajoutons enfin une impressionnante bibliographie qui complète ce livre d’une grande portée. La faible notoriété de Dorothy Carrington sur le Continent ne reflète évidemment pas ses immenses mérites.

3 « La jeunesse de Napoléon » (3 volumes) Arthur Chuquet (1897-99) ****

La référence classique et incontournable. Ces trois volets sont à lire impérativement, même si l’on regrette de n’y trouver que des bribes de sources à l’instar des travaux de ses contemporains Marcaggi et Masson. A noter enfin que chaque volume présente de riches notes complémentaires ou biographiques.

4 « Napoléon dans sa jeunesse » Frédéric Masson (1907) ****

Dernier « évangéliste » des premières années de Napoléon, le grand historien bonapartiste Frédéric Masson est après Arthur Chuquet l’autre « continental » à prendre en considération. Sa rigueur extrême comme ses vastes connaissances inspirent le respect. Il est en effet le plus renommé des généralistes de l’épopée napoléonienne.

5 « Napoléon inconnu » (2 volumes) Frédéric Masson/Guido Biagi (1895) ****

Ce livre compile tous les écrits de jeunesse de Napoléon, documents inestimables dans lesquels se dévoile Buonaparte. Ils sont commentés et annotés par Frédéric Masson. C’est le complément logique de la partie biographique qui précède.

6 « Manuscrits inédits 1786-1791 » Frédéric Masson/Guido Biagi (1912) ****

Extrait du « Napoléon inconnu », l’ouvrage ne contient que les seuls écrits de Buonaparte.

7 « Biographie des premières années de Napoléon Bonaparte » (2 volumes) F. Coston (1840) ****

Réalisé sur la base de témoignages directs de contemporains (qui donnent quelques crédits aux anecdotes), mais aussi d’après de nombreux documents manuscrits d’époque, ce travail de fonds est la première véritable biographie sur le jeune Buonaparte. Malgré des erreurs et manques, c’est une référence à consulter. Il est aussi bon de préciser que le Baron François de Coston est originaire de Valence, d’où l’intérêt tout particulier que l’on doit lui accorder sur les séjours de Buonaparte dans la Drôme.

8 « Napoléon au jour le jour » Louis Garros (1947) ****

Cette chronologie est un guide indispensable. Un travail colossal.

9 « Lettres de jeunesse de Napoléon » Ernest d’Hauterives (1931) ****

Ces écrits parus tardivement éclairent la personnalité et l’état d’esprit de Buonaparte au commencement de la Révolution Française.

10 « Le Mémorial de Sainte-Hélène » Emmanuel de Las Cases (1823) ****

La bible du bonapartisme, dans laquelle l’Empereur déchu fait quelques confidences sur ses jeunes années.

11 « Le Dictionnaire Napoléon » Jean Tulard (1987) ****

Ouvrage collectif dirigé par le plus célèbre historien contemporain du Premier Empire.

12 « Bonaparte et son temps » (3 volumes) Théodore Iung (1880-81) ***

Trilogie importante mais non dépourvue d’erreurs et de lacunes.

13 « Napoléon d’Ajaccio » Marcel Mirtil (1947) ***

Si ce livre n’a pas vraiment de fil conducteur, il s’agit pourtant là d’une vraie contribution d’historien. D’après des documents originaux, il trace entre autre un portrait très détaillé du patriarche des Bonaparte l’archidiacre Luciano.

14 « Madame Mère » (2 volumes) Baron Hipollyte Larrey (1892) ***

La plus sérieuse des biographies consacrées à Letizia Bonaparte. Elle est toutefois très austère.

15 « Napoléon, Joseph, Lucien au collège d’Autun en Bourgogne » H. de Fontenay (1869) ***

Courte étude claire et rigoureuse sur la scolarité des trois frères Buonaparte en Saone-et-Loire.

16 « Le collège et les premiers maîtres de Napoléon : les Minimes de Brienne » Abbé Arthur Prévost (1915) ***

Petit fascicule très utile pour la période champenoise.

17 « L’école militaire. Le monument 1781-1788 » Robert Laulan (1950) ***

Ouvrage écrit par un conservateur de la bibliothèque du célèbre monument parisien.

18 « L’Ecole Militaire » Collectif (2002) ***

Beau livre très complet et magnifiquement illustré.

19 « Série d’études 3 » Arthur Chuquet (SD) ***

Contient des informations sur Lorenzo Giubega et les frères Le Lieur.

20 « La famille maternelle de Napoléon : les Ramolino et leur généalogie » F. Beaucour (1974) ***

Etude très pointue de l’un des plus grands savants napoléoniens.

21 « Bonaparte, les années obscures » Henry d’Estre (1942) ***

Travail de compilation certes, mais sérieux et plutôt plaisant.

22 « Portrait de Charles Bonaparte d’après ses écrits de jeunesse » D. Carrington (2002) ***

Très intéressant, bien que tout ou presque est déjà dans « Napoléon et ses parents au seuil de l’Histoire ».

23 « Napoléon Bonaparte lieutenant d’artillerie à Auxonne » Maurice Bois (1897) ***

Sans conteste, la meilleure approche locale sur Buonaparte à Auxonne.

24 « Le souvenir de Napoléon à Ajaccio » Jean-Baptiste Marcaggi (1930) ***

Succession d’articles sur Buonaparte et la Corse, suivis d’une synthèse des lieux de mémoires napoléoniens dans la cité impériale et ses alentours.

25 « Le Berceau de Napoléon » Jean-Baptiste Marcaggi (1921) **
*

Relate le parcours du berceau de Nabulio.

26 « Bonaparte » Job et Montorgueil (1910) ***

C’est un chef-d’oeuvre sur le plan artistique, les dessins de Job, bien qu’un peu désuets sont toujours d’une grande beauté. Le charme opère encore de nos jours. Dommage que le travail historique ne se situe pas au même niveau. Ajaccio et les autres lieux de jeunesse sont de l’ordre de l’imaginaire.

27 « Les Bonaparte en Corse » François Damartini et A.M. Graziani (2001) ***

Etude généalogique très sérieuse.

28 « Pascal Paoli à Maria Cosway – Lettres et documents 1782-1803 » Francis Baretti (2003) ***

De riches enseignements sur le père de la nation corse à travers ses échanges épistolaires avec son amie intime l’artiste Maria Coswey.

29 « Bonaparte à Auxonne » Martine Speranza (1988) ***

Catalogue très réussi sur les séjours du jeune lieutenant en second à Auxonne, conçu à l’occasion du bicentenaire par la bibliothécaire d’Auxonne, érudite passionnée par le patrimoine local et régional.

30 « Souvenirs d’un valentinois sur Bonaparte » Pierre-Auguste Bou (SD) ***

Notes laissées par le demi-frère de la logeuse de Buonaparte à Valence. Assez instructif.

31 « La Maison Bonaparte » Bernard Chevallier (1986) ***

Petit guide historique sur la Casa Bonaparte et ses propriétaires successifs.

32 « Mémoires sur l’enfance et la jeunesse de Napoléon » Tommaso Nasica (1852) **

Chroniqueur corse. Bien que souvent passionnant, il faut le prendre non sans réserves. Les témoignages oraux et la volonté hagiographique l’emportent sur les aspects scientifiques par trop absents. A noter en première partie de l’ouvrage, une première tentative de biographie de Charles Bonaparte.

33 « La chambre de Bonaparte » Robert Laulan (1944-45) **

Ce texte nous confirme l’impossibilité de localiser la chambre du plus célèbre élève de l’Ecole Militaire.

34 « Monsieur de Buonaparte ou le livre inachevé » Xavier Versini (1977) **

Cette première biographie de Charles Bonaparte est un peu décevante compte tenu des matériaux à disposition de l’auteur.

35 « Lucien Bonaparte et ses mémoires » Théodore Iung (1882-83) **

Peu de faits fiables sur le Napoléon des jeunes années.

36 « La jeunesse inédite de Napoléon » Paul Bartel (1954) **

Le seul mérite de cette biographie confuse tient à ses annexes relatifs à Le Lieur et surtout aux fameux cahiers de son meilleur ami d’adolescence Alexandre des Mazis.

37 « Que valent les cahiers d’Alexandre Des Mazis » Laulan (1956) **

Jugement sévère et un peu contestable de la part d’un historien pourtant très rigoureux. Sceptique, il doute (à tort) de la réalité des cahiers d’Alexandre des Mazis. Et contrairement à ses suppositions, ces courts mémoires n’ont a priori fait l’objet d’aucune falsification.

38 « Une famille militaire au XVIIIème siècle » Baron Joseph du Teil (1896) **

Buonaparte est évoqué dans ses relations avec le général du Teil. Toutefois aucun fait sensationnel n’en ressort.

39 « La vraie figure de Bonaparte en Corse » Lorenzo de Bradi (1926) **

40 « Napoléon à Auxonne » Jean Savant (1946) **

L’auteur a parfaitement lu ses prédécesseurs, et c’est déjà ça. Sinon rien de neuf.

41 « Les misères du Lieutenant Bonaparte » A. Genin (SD) **

Travail de compilation plutôt sympathique, juste et efficace.

42 « Le Cardinal Fesch » Hélène Colombani (1979) **

43 « Letizia, mère de l’Empereur » Alain Decaux (1983) **

Là encore, un ouvrage sans prétention scientifique, mais vivant et plutôt agréable à lire.

44 « Le chant du départ » Max Gallo (1997) **

Compilation d’un romancier de l’Histoire. Max Gallo a l’immense mérite à mes yeux d’admirer Napoléon, de l’avoir globalement bien appréhender sur le plan psychologique ou politique. Sinon ce n’est pas un historien, juste un romancier dont le style « urinaire » indispose d’emblée (surtout si vous avez relu « La vie de Napoléon » par Chateaubriand ou « L’âme de Napoléon » de Léon Bloy peu de temps avant). Max Gallo souffre du syndrome de la « sistite de l’écrivain » et pisse de la page sans discontinuer. Or cela s’en ressent péniblement à la lecture de ses quatre volumes qui ne peuvent être qu’une première approche pédagogique.

45 « Bonaparte » André Castelot (1967) **

De réels talents de conteur (bien meilleur romancier de l’Histoire que Max Gallo), mais ses compilations approximatives plus fantaisistes que celles de son « héritier » Max Gallo, ne sont assurément pas à prendre en exemple. Les bévues sont légions chez cet auteur qui jouit d’une réputation totalement surfaite.

46 « La jeunesse de Napoléon » Jean Defranceschi (2001) **

Tendancieux malgré des connaissances réelles. Beaucoup de divagations et de fantasmes. A ne manier qu’avec d’extrêmes précautions.

47 « Napoléon 1er à l’école royale militaire de Brienne » Alexandre Assier (1874) **

Les sources ne sont pas spécifiées, d’où le peu de crédit qu’il faut accorder aux multiples anecdotes prétendument originales dont use et abuse pourtant l’auteur.

48 « L’enfance de Napoléon depuis sa naissance jusqu’à sa sortie de l’école militaire » Chevalier de Beauterne (1846) **

Vision assez candide sur les sentiments religieux du jeune Buonaparte. Le Chevalier de Beauterne a sans doute croisé Alexandre Des Mazis dans le cadre de recherches visiblement consciencieuses.

49 « Les Thiard » Bernard Alis (1997) **

Saga des seigneurs du château de Pierre de Bresse.

50 « L’écolier de Brienne » Henry-Rosier Marguerite (1957) *

Pathétique, d’autant que les illustrations qui accompagnent les textes sont d’une faiblesse graphique consternante. Impardonnable à une époque où subsistait encore un vaste choix de dessinateurs compétents et talentueux.

51 « La jeunesse de Napoléon 1er de 1786 au siège de Toulon » Benjamin Gadobert (1897) *

Farfelu. A proscrire.

52 « Madame Mère » Augustin Thierry (1939) *

Biographie sans le moindre intérêt.

53 « La jeunesse de Napoléon » Louis Madelin (1937) *

Plus que navrant pour un académicien.

54 « La jeunesse Napoléon Bonaparte » Baron Thiry (1975) *

Dans la droite ligne des compilateurs qui pullulent face aux rares chercheurs et historiens.

55 « Monsieur de Bonaparte » Georges Roux (1964) *

Fade compilation.

56 « De quoi vivait Bonaparte » Bernard Simiot (1952) *

Ne nous apprend pas grand chose.

57 « Napoléon d’Ajaccio » Pierre Bonardi (1935) *

Opte pour une fiction fantaisiste et sans charme.

58 « La jeunesse de Napoléon Bonaparte » Dimitri Sokorine (1967) *


59 « La jeunesse de Napoléon Bonaparte » Jules Mazé (SD) *


60 « Correspondances, bulletins, et ordres du jour de Brienne au 13 vendemiaire » A. Keller (1900) *


**** Indispensable *** Intéressant ** A lire éventuellement * A négliger

http://www.lerubicon.com

1 commentaire »

  1. […] Sur la jeunesse de Napoléon, voir la bibliographie commentée proposée par le site Napoléon Bonaparte – L’épopée impériale. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 46 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :