novembre 20, 2007

JEAN-GERARD LACUEE (1752-1841), COMTE DE CESSAC

Posted in Dignitaires civils, Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , , at 1:17   par napoleonbonaparte

Jean-Gérard Lacuée (1752-1841), comte de Cessac - Ministre directeur de l’administration de guerre

Lacuée est un homme intègre ; plus propre que personne, après Daru, pour mener l’administration de guerre.

(Napoléon Bonaparte)

Lacuée (Jean-Gérard, comte de Cessac), officier général, législateur, membre de l’Institut et ministre, né à Massas près Agen (Lot-et-Garonne), le 4 novembre 1752, de "Jean-Chrisostome Lacuée, conseiller, lieutenant particulier, assesseur civil et criminel au siège d’Agen, et de Marie Duplex, mariés", mort à Paris le 14 juin 1841 ; entra dans l’armée, le 28 avril 1770, comme soldat au 29e d’infanterie, et était parvenu, le 29 mai 1783, au grade de capitaine en second ; Sous la Révolution, en 1790, il fut nommé procureur général syndic du Lot-et-Garonne. Elu, le 1er septembre 1791, par le même département, député à la Législative, il remplaça par intérim, après le 10 août, Servan au ministère de la guerre ; puis fut promu, le 3 février 1793, général de brigade ; fut accusé de fédéralisme, mais put échapper aux poursuites, et après le 9 thermidor, fut rappelé à l’activité et employé à l’armée des Pyrénées-Orientales. Le 24 vendemiaire an IV, il fut réélu, par le Lot-et-Garonne, député au Conseil des Anciens, vit son élection renouvelée le 27 germinal an VII et fut nommé membre de l’Institut, classe des sciences morales et politiques ; devint, le 4 nivôse an VIII, conseiller d’Etat, fut fait membre de la Légion d’honneur le 9 vendemiaire an XII et grand officier le 25 prairial suivant, puis promu général de division le 1er février 1805, et le 31 juillet 1806, directeur général des revues et de la circonscription militaire ; enfin ministre-directeur de l’administration de guerre le 3 janvier 1810. Dans le sein du Conseil, il vota contre la guerre avec la Russie, en 1812, et en 1814 suivit Marie-Louise à Blois, et ne la quitta qu’après l’abdication de l’Empereur. Nommé par Louis XVIII, inspecteur général d’infanterie, il publia à Angers une proclamation de dévouement aux Bourbons, se tint à l’écart pendant les Cent-Jours, ce qui ne l’empêcha pas d’être absolument mis de côté sous la seconde Restauration ; fit une demande pour entrer à la Chambre des Pairs, mais elle ne fut pas agréée. Il se livra alors à l’agriculture et à la littérature. Le gouvernement de juillet le nomma, le 19 novembre 1831, pair de France. Il siégea dans cette chambre jusqu’à sa mort.

(Extrait du dictionnaire sur la Révolution et l’Empire du Dr Robinet)

Lien : Jean-Gérard Lacuée sur Wikipedia

http://www.lerubicon.com

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d bloggers like this: