novembre 16, 2007

BATAILLE DE LA MOSKOWA (1812)

Posted in Campagne de Russie (1812), Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , at 10:58 par napoleonbonaparte

L’Empereur Napoléon et ses Maréchaux à la bataille de la Moskowa (baptisée Bataille de Borodino par les Russes)

Ces Russes se font tuer comme des machines ; on n’en prend pas. Cela n’avance pas nos affaires. Ce sont des citadelles qu’il faut démolir au canon.

La fortune est une grande courtisane ! Je l’ai souvent dit, et je commence à l’éprouver.

(Napoléon Bonaparte)

Moskowa (Bataille de la). C’est le 7 septembre 1812, près du village de Borodino (nom donné par les Russes à la bataille) qu’intervint enfin la grande confrontation tant espérée par Napoléon depuis son passage du Niémen le 24 juin 1812. Sa Grande Armée y affronta les troupes du tsar Alexandre dont le commandement fut alors confié au vieux et rusé général Koutouzov. L’Empereur des Français, secondé entre autre par les maréchaux Ney, Poniatowski, Davout (qui y fut blessé), ou encore le Prince Eugène, y remporta encore une nouvelle grande bataille. Les Russes furent en effet obligés d’abandonner le terrain, au terme d’un combat particulièrement meurtrier (près de 40.000 victimes dans chacun des camps). Mais si Napoléon sortit vainqueur de la Moskowa (malgré les dénégations russes), sa victoire ne fut cependant pas décisive. Elle l’obligea à poursuivre cette longue campagne de Russie qui finalement causa sa perte.

Lien : Bataille de la Moskowa sur Wikipedia

About these ads

1 commentaire »

  1. Dubreuil said,

    Toujours une explication providentielle pour plus d’un historiens francais pour minimiser la victoire de l’autre. Par exemple avant cette bataille, le beau frere de Napoleon et Donasimiento Rochambeau a la tete d’une grande armee de plus de 100 vaisseaux de guerre se sont battus en deroute en 1803 devant les troupes commandes par Dessalines, Christophe et Petion.Le general Leclerc y laissa meme sa peau. Cependant les historiens vous diraient que cette armee francaise a perdu cette bataille a Vertiere , a cause de la fievre jaune. A noter l’effectif de l’Armee francaise: plus de 60000 hommes face aux troupes en presence , disposant de plus de 26000 hommes


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 46 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :