septembre 22, 2007

LES MARECHAUX DE NAPOLEON – MARECHAL DAVOUT (1770-1823), DUC D’AUERSTAEDT, PRINCE D’ECKMÜHL

Posted in Maréchaux, Napoléon tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , at 1:33   par napoleonbonaparte

Maréchal Louis-Nicolas Davout (1770-1823), duc d’Auerstaedt, prince d’Eckmühl

La conduite du maréchal prince d’Eckmühl avait été pure et les mémoires qu’il avait publiés convenables.

(Napoléon Bonaparte)

Davout (Louis-Nicolas, duc d’Auerstaedt et prince d’Eckmühl), officier général et législateur, né à Annoux (Yonne), le 10 mai 1770, de "Jean-François Davout, écuyer, lieutenant au régiment royal de Champagne-cavalerie, seigneur d’Annoux, et de Françoise-Adélaïde Miard de Villars", mort à Paris le 1er juin 1823 ; entra comme cadet-gentilhomme, en 1785, à l’école militaire de Paris et en sortit sous-lieutenant au 19e régiment de cavalerie. S’étant déclaré partisan de la Révolution, il s’engagea dans les volontaires de l’Yonne, et fut élu, par ses camarades, chef du 3e bataillon (22 septembre 1791), fit la campagne de Belgique, sous les ordres de Dumouriez, et lors de la défection de ce dernier, Davout fit mine de tirer sur lui quand il se rendit au camp autrichien, puis fut destitué comme noble en 1793 ; cette situation ne dura que très peu de temps, puisque le 3 vendemiaire an III, il fut promu général de brigade et envoyé à l’armé de la Moselle, passa sous les ordres de Pichegru, et fut fait prisonnier à Manheim, puis échangé, défendit Kehl et se lia à Desaix, se distingua particulièrement au passage du Rhin (1er floréal an V), fit partie ensuite de l’expédition d’Egypte et prit part à la bataille d’Aboukir. En revenant en france il tomba entre les mains des Anglais et fut interné à Libourne, puis rentré en France, fut nommé général de division (14 messidor an VIII) et maréchal de France, (29 floréal an XII), puis grand-croix de la Légion d’honneur (19 pluviôse an XIII), appartint à la grande armée et se battit vaillamment à Ulm, à Austerlitz et Iéna, à Auerstaedt où il décida la victoire, puis à Eylau et Friedland. Le 8 juillet 1808, il fut créé duc d’Auerstaedt, et le 28 novembre 1809, prince d’Eckmühl ; en 1812, il eut le commandement en chef du 1er corps de la grande armée, battit les Russes à Mohilow, et fut blessé à la Moskowa. Pendant les Cent-Jours, l’Empereur le nomma ministre de la guerre (20 mars 1815), il fut élu le 2 juin suivant, membre de la chambre des pairs. Après Waterloo, il commanda l’armée réunie sous Paris ; le gouvernement provisoire envoya alors, le 3 juillet, l’ordre de traiter et, le même jour, il signa avec l’ennemi, à Saint-Cloud, la convention de Paris. Le 5 mars 1819 il fut nommé pair de France. On lui a élevé une statue à Auxerre en 1867.

(Extrait du dictionnaite sur la Révolution et l’Empire du Dr Robinet)

Liens : Maréchal Davout (1700-1823)Maréchal Davout sur Wikipedia – Souvenir Davout

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 43 autres abonnés

%d bloggers like this: